La Fête de l’Absinthe 2013 de Boveresse

Chers amis,

Detail Swiss flag minicomme chaque année, notre équipe s’est rendue dans la région du Val-de-Travers en Suisse, pour participer à la Fête de l’Absinthe à Boveresse. Ce rassemblement d’amateurs d’absinthe a lieu tous les ans au centre de ce petit village du Jura suisse. Les absintheurs viennent pour déguster de l’absinthe, philosopher et tout simplement passer un bon week-end avec ceux qui partagent la même passion qu’eux. Une belle rencontre entre les distillateurs d’absinthe, les producteurs, les experts ou les amateurs pour un échange riche et un aperçu intéressant des dernières nouveautés du monde de l’absinthe d’aujourd’hui.

Notre programme ayant été chargé, je vais vous raconter le déroulement du week-end journée après journée…

Vendredi 14 juin 2013

Nous partons de Fribourg en Brisgau vers midi pour un voyage d’environ trois heures. Le GPS nous fait passer par la France, ce qui nous permet de traverser Pontarlier, ville dans laquelle nous avons déjà passé un week-end à l’occasion des Absinthiades 2012. Le temps est prometteur et les prévisions météo prédisent également un beau week-end. Cette année, beaucoup de personnes de notre équipe ont répondu présent et nous sommes neuf en tout !

Juste après notre arrivée, nous nous rendons chez Gaudentia Persoz qui a fait agrandir sa distillerie il y a peu de temps. Elle se réjouit de nous voir, la dernière fois remontant à la fête de lancement de l’absinthe Green Velvet à Zurich.

 

Distillerie Gaudentia Persoz inside alambics

Les nouveaux appareils de distillation de Gaudentia

Elle nous fait faire le tour de sa distillerie, nous explique le fonctionnement de son nouvel alambic et nous confit qu’elle est assez nerveuse. Elle a encore beaucoup de travail pour le lendemain. Elle doit monter son stand très tôt et passera la journée à faire découvrir ses absinthes, habillée de son habituelle robe de fée verte La P’tite. Nous la quittons afin de lui laisser le temps nécessaire pour qu’elle puisse finir ses préparatifs. D’ailleurs, un autre rendez-vous nous attend déjà !

Claude-Alain Bugnon nous a invité à prendre l’apéritif dans sa distillerie où nous retrouvons quelques amis et collègues.

 

The team

Une partie de notre équipe lors de l’apéritif

Pleins d’amis, que nous sommes heureux de retrouver, se remémorent les secrets des années passées et s’en échangent de nouveaux. Les verres et les cuillères à absinthe tintent, de tous les côtés on entend « Santé », des rires joyeux et le goutte à goutte permanent des fontaines et des carafes à absinthe. Claude-Alain, le père de la Clandestine, est comme toujours vêtu de sa blouse de travail bleue, de son grand chapeau noir et a le cigare à la bouche. Il est d’excellente humeur et nous accueille chaleureusement.

Distillerie Bugnon inside alambics

Les appareils de distillation de Claude-Alain.

Après un ou plusieurs verres de Clandestine ou de Butterfly, nous nous rendons au Soliat, le mignon petit chalet tout en haut dans les montagnes du Creux du Van où nous dégustons chaque année une délicieuse fondue.

Landscape farm

Un aperçu du restaurant Le Soliat.

Le Creux du Van est la fameuse « cuvette » du Jura suisse entre les cantons de Neuenburg et Waadt. La vue que l’on peut apprécier de là haut est absolument unique.

Landscape people farm

Une fois le monde rassasié et satisfait, nous continuons la discussion tout en buvant (toujours modérément!) de l’absinthe, puis un bus nous ramène dans la vallée. La soirée se finit comme toujours par une dégustation de bière (et oui, nous faisons de temps en temps des infidélités à notre absinthe adorée!)  jusqu’à ce que, petit à petit, chacun rejoigne sa chambre d’hôtel.

 

Samedi 15 juin 2013

Après un petit déjeuner copieux à l’hôtel de Couvet, dans lequel la plupart de nos amis et collègues ont passé la nuit, nous nous rendons à pied à Boveresse. Le temps se prête parfaitement à une ballade rafraichissante le long de la rivière. La fête a déjà commencé et un nombre important de stands de différents distillateurs d’absinthe et de liqueurs vantent leurs produits et proposent une dégustation.

Absinth Fest Stand Absinhte de l herboriste

Nous n’avons aucune idée de là où nous devons acheter de l’absinthe, car le choix est assez large et cela nous donne envie de tester toutes les recettes proposées. Il y a de la musique, un stand de saucisse, une petite brocante avec des accessoires à absinthe et des pièces antiques. Une visite dans la vieille grange à absinthe qui se trouve directement derrière le site de la fête est un passage obligatoire et apporte une belle humeur de nostalgie.

Landscape Museum Wermut Drying House Inside

 

Le soleil est bien présent, l’absinthe a bon goût et les discutions avec les distillateurs et les vendeurs de fée verte sont très intéressantes. Nous passons au stand de Gaudentia qui, comme prévu, porte sa robe verte. C’est avec la bonne humeur et autour d’un verre qu’elle nous parle, entre autres, de sa technique de distillation.

Portrait Gaudentia Persoz

Gaudentia est rayonnante et déborde d’énergie

Detail Gaudentia Persoz Pouring absinthe

Le stand de Gaudentia est rempli de délicieuses absinthes. Parmi elles, l’absinthe Green Velvet distribuée par Die Grüne Fee

Après quelques heures passées sur le site de la fête, notre groupe se sépare, certains souhaitent se reposer en vue de la soirée à venir, tandis que les autres se rendent à la fontaine « La  discrète » qui se trouve en pleine forêt. Il s’agit d’un endroit secret où une bouteille d’absinthe est mise à disposition des visiteurs.

Secret fountain pouring water in absinthe wide

Une sieste, un café, et nous retrouvons quelques amis sur la terrasse de l’hôtel. Nous retournons ensuite à Boveresse où Diane, notre amie chanteuse, nous invite chaque année pour un barbecue. Dans son jardin, elle possède un petit bar à absinthe avec un choix des plus impressionnant !  Nous rions, mangeons et buvons quelques verres d’absinthe tout en écoutant Diane chanter et jouer de la guitare. Après un moment, chacun quitte peu à peu la fête et se rend à l’hôtel. Nous restons encore un peu. La musique n’est peut-être pas la meilleure qu’il soit, mais une bouteille de La Valote Bovet nous aide à la supporter.

Dimanche 16 juin 2013

Il est déjà si tard ? Nous nous dépêchons avant qu’il ne reste plus rien à petit-déjeuner ! Nous nous rendons vite sur la terrasse de l’hôtel pour attraper un croissant ou une salade de fruits avant que tout ne soit débarrassé. Nous croisons quelques lèves-tard mais nous avons déjà raté certains de nos amis qui devaient partir tôt. On se raconte les histoires de la veille sous le soleil du matin tout en buvant un café avant de se dire au revoir. Le week-end est passé tellement vite et c’est déjà l’heure de se séparer… Mais ne vous inquiétez pas, on se retrouvera l’année prochaine chers amis!

Nous espérons que vous êtes tous bien rentrés chez vous et que, tout comme nous, vous garderez un excellent souvenir de ce week-end à Boveresse !

 

Secret fountain notepad thanks 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *