Absinthes.com vous présente la distillerie Combier

Comme vous le savez peut-être déjà, nous mettons en avant une distillerie chaque mois en vous donnant quelques informations sur son histoire et ses produits. Nous vous donnons aussi la chance de goûter à ses produits en vous proposant une offre spéciale.

Notre tournée nous amène aujourd’hui dans la Vallée de la Loire, à l’intérieur d’une célèbre distillerie de Saumur, productrice des fameuses absinthes Jade de Ted Breaux : Combier.

Ted Breaux, créateur de Jade, et Franck Choisne, directeur de la distillerie, devant l’entrée principale


L’histoire de la distillerie Combier

1834 : Jean-Baptiste Combier, 25 ans, ouvre la confiserie Combier-Destre à Saumur avec son frère Claude. Grâce à l’alambic installé dans l’arrière boutique, il distille des liqueurs pour fourrer ses bonbons et ses chocolats.

1848 : Jean-Baptiste achète d’autres alambics et fonde la distillerie Combier rue Beaurepaire, où elle se situe toujours aujourd’hui. C’est le point de départ d’une ascension fulgurante, Combier commence à exporter ses liqueurs dans le monde entier.

A gauche : Jean-Baptiste Combier. A droite : James Combier

1861 : James Combier, le fils de Jean-Baptiste, alors agé de 19 ans, apprend le métier de liquoriste à Paris avant de voyager pour l’Angleterre, l’Algérie, l’Italie, la Grèce et l’Egypte d’où il rapporte de nouvelles essences afin qu’elles soient incorporées dans les liqueurs familiales.

1894 : un alambic défectueux explose dans la distillerie et le feu, alimenté par les réserves d’alcools d’absinthe, se propage très rapidement dans la fabrique. 2 employés périssent et une grande partie des bâtiments sont détruits par l’incendie. Il faudra pas moins de 4 années pour tout reconstruire et pour que l’entreprise Combier soit de nouveau à flot.

La salle de distillation en 1902

1899 : l’Absinthe Blanchette est née, la même Blanchette que Ted Breaux recréera pour Combier en 2005.

La distillation d’absinthe chez Combier

Combier possède son propre champ de grande absinthe (2 cultivars différents), récoltée à la main et séchée traditionnellement dans un grenier.

A gauche : Franck Choisne, directeur, avec le récoltant. A droite : le grenier

Combier possède 10 alambics du 19ème siècle dans la salle de distillation, dont 8 du fabriquant Egrot, celui-là même qui fabriqua les alambics de Pernod Fils à l’époque.

Ils sont tous supervisés depuis une passerelle métallique dessinée par Gustave Eiffel lui-même, le Monsieur Eiffel qui dessina aussi une petite tour métallique à Paris…

La salle de distillation en 2012

Inutile de vous présenter à nouveau les absinthes de chez Combier, elles sont désormais très célèbres et très populaires, toujours en haut de l’échelle. Mais nommons-les simplement pour vous donner un détail ou deux :

Absinthe Blanchette. Créée par Ted Breaux en 2005 et désormais distillée par Franck Choisne, directeur de la distillerie.
Absinthe Lucid. Créée par Ted Breaux pour le marché américain, la toute première absinthe disponible aux USA en 2007, après près d’un siècle d’interdiction.
Absinthe Esprit Edouard. De la célèbre gamme « Jade », créée par Ted Breaux en 2003, une reproduction de l’Absinthe Edouard Pernod du 19ème siècle.
Absinthe Nouvelle-Orléans. Aussi une absinthe « Jade », créée par Ted Breaux en 2003, un hommage à la ville où il est né et a grandi.
Absinthe V.S. 1898. Une autre « Jade » créée par Ted Breaux en 2004, une reproduction de l’Absinthe Berger du 19ème siècle.
Absinthe Jade 1901. La dernière des « Jade », créée par Ted Breaux en 2006, une reproduction de l’Absinthe Pernod Fils du 19ème siècle.

Cliquez ici pour l’interview exclusive de Ted Breaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *