La Valkyria selon Antoine

 

Ça y est ! Les distillateurs de Sankta Annas Bränneri  avaient annoncé la production, il y a quelques mois, d’absinthes vieillies en fût de chêne et nous somme très fiers d’avoir réussi à en acquérir quelques bouteilles pour vous ! Cette tendance se développe de plus en plus dans le monde de l’absinthe, et pour plus de détails, nous vous invitions à parcourir notre article « Les Absinthe vieillies en fûts« .

Essayons maintenant de regarder ça d’un peu plus près, en découvrant ce qu’en a pensé Antoine pendant sa dégustation.

 

 

La Valkyria vieillie en fût de chêne

Cette édition a été vieillie en fût de chêne où elle a pu acquérir des caractéristiques et des arômes similaires aux grands Cognacs et Whiskies. Cependant les distillateurs ont choisi de ne pas faire de ces notes, le principal arôme. Il était important pour eux de garder la touche florale et acidulée de la Valkyria originale. Mission accomplie, les saveurs originales se marient à merveille avec les notes subtiles de vanille et de chêne qu’a pu développer la Valkyria pendant son vieillissement. Comme les autres spiritueux vieillis en fût, nous vous invitons à découvrir la Valkyria directement on the rocks !

Vous trouverez ici ce qu’a écrit Markus Hartsmar de Absinthe.se au sujet de la Valkyria.

Découvrez ici la Valkyria vieillie en fût de chêne

Notes de dégustation

Couleur : Belle couleur verte émeraude, avec un légère teinte boisée (un mélange d’orange et de beige)

Nez (avant eau) :Très plaisant et bien équilibré. Il laisse apparaitre des notes légères de vanille et témoigne déjà d’une absinthe fabriquée à partir d’ingrédients de qualité.

Louche : Le trouble se forme assez rapidement bien que l’eau soit versée au goutte-à-goutte. Cela laisse suggérer la présence d’anis étoilé.

Nez (après eau) :L’ajout d’eau fait ressortir les notes de grande absinthe et d’anis étoilé. Celles-ci sont à mon avis trop présentes, sans pour autant qu’elles dérangent particulièrement. On ressent très bien les notes de vanille même si elles restent assez timides. On pourrait souhaiter qu’elles soient plus prononcées et que la complexité soit plus étendue.

Bouche :On remarque à nouveau nettement l’anis étoilé qui picote légèrement la langue. On retrouve sans surprise les notes du nez, avec une apparition plus nette du fenouil et de la petite absinthe, ainsi que d’autres plantes plus subtiles.

Finale : La finale est d’une bonne longueur. Les notes de grande absinthe et d’anis étoilé sont les plus présentes. La gorgée suivante frappe rapidement à la porte (ou à la bouche !) et il est difficile d’y résister.

Conclusion : Pour un absinthe vieillie en fût, on pourrait s’attendre à retrouver des notes de vanille plus prononcées. Il serait pour cela évidemment nécessaire que cette absinthe soit vieillie plus longtemps. Il est cependant difficile de trouver la bonne période de vieillissement, et c’est la raison pour laquelle il est préférable que celle-ci soit plus courte que trop longue ! Je suis sûr que nos amis de la distillerie feront les ajustements nécessaires. La complexité et la puissance des arômes pourraient également être plus développées et cela fait bien évidemment partie des petits ajustements qui restent le secret des maitres distillateurs. Un vrai travail d’artiste !
Il s’agit néanmoins d’une excellente absinthe qui sera particulièrement recommandée pour ceux qui souhaitent découvrir une absinthe vieillie en fût avec tois les arômes délicieux que cela apporte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *