Notes de dégustation de l’Absinthe Angélique Verte Suisse par Marc Thuillier

absinthe_angelique_verte_suisseL’Angélique est la grande sœur « verte » de la Clandestine de Claude-Alain Bugnon (68° contre 53°). Produite à la distillerie Artemisia dans le Val-de-Travers, sa recette comprend 12 plantes différentes, avec bien évidemment, comme son nom l’indique, de l’angélique.

Elle est soi disant rebelle et sauvage, voyons voir ce que Marc Thuillier pense de cette verte :


Couleur : vert pale brillant avec des reflets dorés.

Nez avant eau : herbacé et floral à la fois, avec de belles notes d’angélique et de grande absinthe. Très harmonieux.

Trouble : progressif au départ, puis très rapidement opaque. Rien de spectaculaire mais c’est propre.

Nez après eau : très fermé, plus qu’un vague arôme de verdure.

Goût : l’anis domine, accompagné de notes fraiches, herbacées et orientées à la finale sur la grande absinthe légèrement mentholée. Mais mis à part l’anis, rien ne prend vraiment le dessus, c’est un jolie bouquet de plantes qu’il faut accueillir tel qu’il est.

Final en bouche : l’anis est toujours en pole position, bien présent sur la langue. Mais ce qui à la finale reste longtemps en bouche c’est la sensation de printemps, de pâturage.

Conclusion : Claude-Alain Bugnon maitrise ses absinthes, aucun doute, il est maitre dans l’art de faire des absinthes stables et équilibrées, la preuve encore avec cette Angélique. Contrairement à la majorité des absinthes du Val-de-Travers, celle ci mérite d’être dégustée avec et sans sucre, afin de trouver sa propre préférence.

 

Acheter l’absinthe Angélique Verte suisse en ligne

acheter_absinthe_angelique

 

64,00 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *