La Fête de l’Absinthe française à Pontarlier 2017

alfred_ceo_absinthes_comAlfred, le directeur d’Absinthes.com s’est rendu à Pontarlier pour la Fête de l’Absinthe française, à ne pas confondre donc avec celle de Boveresse en Suisse. Mise à part les dégustations d’absinthes locales, l’attraction principale est une randonnée de 14km dans la montagne. Cette fête se passe uniquement une fois tous les deux ans.

D’habitude nous prenons part à la Fête de l’Absinthe en Suisse chaque année en juin. Nous adorons aussi les Absinthiades de Pontarlier chaque année en octobre, mais personne d’entre nous n’avait jamais participé à cette Fête de l’Absinthe française avant (peut être à cause de la randonnée justement). Voici le compte-rendu d’Alfred sur cette belle journée :

Je connais très bien la Fête de l’Absinthe de Boveresse en Suisse, ainsi que les Absinthiades de Pontarlier, j’y vais chaque année, mais je n’avais jamais entendu parler de cette fête qui se déroule à Pontarlier aussi mais seulement une fois tous les deux ans fin juillet. Elle est organisée conjointement par la ville de Pontarlier et les représentants de la « Route de l’Absinthe« . Cette fête célèbre la récolte annuelle de la grande absinthe de la région.

Quelle différence avec la Fête de l’Absinthe suisse ?

Cette fête ne se déroule pas à proprement dit dans un village où les gens viennent boire et danser quelques heures. L’attraction principale ici est une longue randonnée dans les montagne jusqu’aux sources de l’absinthe – à cheval entre la France et la Suisse.

Ma femme et moi-même arrivons la veille en voiture à Pontarlie, puis nous nous rendons aussitôt en Suisse afin qu’elle découvre le splendide Val-de-Travers. Après avoir pris notre chambre d’hôtel, nous allons diner français dans Pontarlier, puis faisons une petite marche digestive dans le centre-ville.

Le dimanche, très tôt le matin, ma femme, moi, ainsi que 720 autres randonneurs enthousiastes, se retrouvent réunis à la gare de Pontarlier. En dépit du mauvais temps annoncé, nous nous enregistrons tous pour avoir un bracelet et un t-shirt gratuit avant d’être répartis en groupes.

absinthe_festival_france_meeting_point

Tout est très bien organisé et la foule est répartie en deux groupes. Nous faisons parti du groupe 2, qui part à 9H dans pas moins de 6 autocars, afin de se rendre au point de départ de notre randonnée, dans le village suisse « Le Cernil », à une altitude de 1.174m. Le Cernil se situe en haut du Jura, là où la France rencontre la suisse.

Une bonne grosse randonnée de 14km

Une fois que le bus nous a déposé au Cernil, des amis que nous connaissions de la Fête de l’Absinthe suisse nous accueillent avec du café chaud et des brioches. Ensuite, nous sommes de nouveau répartis en groupes, mais de 20 personnes cette fois, prêts à attaquer la grosse rando !

Nous avançons le long d’un chemin accidenté de la forêt jurassienne, parfois même au milieu de prairies où l’on aperçoit de la gentiane en fleur. Des marques jaunes nous indiquent le chemin à suivre afin de ne pas nous perdre. Nous marchons et marchons encore, et puis soudainement nous apercevons la Fée Verte, interprétée par l’artiste Gwam. Quelle agréable surprise !

absinthe_green_fairy_artist

absinthe_green_fairy_artist

Nous continuons notre petit chemin en contemplant la superbe vue sur les montagnes du Jura. Prochain arrêt : Hôtel Les Petits Cernet où nous grignotons des sandwiches et des amuses-bouche, dont un très bon formage local et un saucisson jurassien. Pas d’absinthe servie à ce stade là, je pense que les organisateurs ont peur que l’on se perde dans la forêt en rentrant.

Jusqu’à présent nous n’avons eu qu’à descendre la montagne, mais c’est sur le point de changer drastiquement car à partir de maintenant les choses se compliquent pour nos jambes. Des petits sentiers nous conduisent dans la forêt, à travers des pâturages, et le long de dangereuses falaises. A 1.322m d’altitude nous arrivons enfin au point le plus haut de notre périple : Le Grand Taureau. Nous entendons des cors des Alpes tout au loin…

Et nous n’avions pas tort, à l’apogée de notre voyage, 3 talentueux joueurs de cor nous accueillent en musique.

alphorn_blowers

Nous nous voyons finalement offrir un verre d’absinthe – et pas n’importe laquelle – un mélange spécial de 5 des plus populaires absinthes des distilleries locales ! Stupéfiant mais malheureusement pas disponible à la vente.
Par malchance, les prévisions météorologiques de ce matin s’avèrent à présent vraies, au fur et à mesure de notre marche les nuages noirs s’amoncellent.

Récompense finale : de la bonne absinthe française !

Nous voilà désormais sur le chemin du retour en direction d’un endroit appelé « Le Gounefay », le point final de notre belle randonnée. Plusieurs distillateurs y présentent leurs absinthes maison. Parmi ces nombreux distillateurs, majoritairement français, se trouvent La Semilla – Aymonier, Francois Guy, Bourgeois et Marguet Champreux. C’est un évènement ouvert au public donc des bus font continuellement la navette entre le centre de Pontarlier et Le Gounefay. Mais à part les stands de distillateurs, il y a aussi des stands informatifs sur l’absinthe et la Route de l’Absinthe, ainsi que quelques antiquités.

Fatigués mais aussi enchantés, nous prenons le bus direction Pontarlier, où le musée de la ville expose continuellement des œuvres sur l’absinthe, mais à aussi cette fois organisé une exposition dédiée à l’histoire de la distillerie Pernod Fils.

En conclusion, je pense que c’était vraiment une fête de l’absinthe sympa, j’aurais juste souhaité que l’on en apprenne plus sur l’histoire de l’absinthe tout au long du parcours – pas spécialement pour moi mais pour tous les visiteurs présents ce jour là et qui n’avaient pas forcément beaucoup de connaissances sur la fabuleuse histoire de la Fée Verte. J’ai d’ailleurs appris plus tard en discutant avec certaines personnes que lors de la précédente édition de cette Fête de l’Absinthe, il y a deux ans donc, les hôtes avaient plus couvert le sujet. Espérons qu’il en soit ainsi pour la prochaine !

Une réponse à “La Fête de l’Absinthe française à Pontarlier 2017

  1. Effectivement, très belle randonnée, sous des cieux cléments, heureusement.
    La récompense à l’arrivée étant entre autre de pouvoir déguster et acheter les absinthes des distilleries Grand, Aymonier, Francois Guy, Bourgeois, Marguet Champreux, mais aussi cette merveilleuse réussite qu’est l’absinthe préparée spécialement pour cette fête: vraiment excellente !
    6 bouteilles de 50 cl de cet admirable breuvage achetées au stand « Grand » sont revenues avec moi.
    RdV à la prochaine édition !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *