Absinthes.com vous raconte l’histoire de l’absinthe – Chapitre 4

Je vous présente aujourd’hui le 4ème chapitre de l’histoire de l’absinthe (d’après le livre de Marie-Claude Delahaye « l’Absinthe-Son Histoire, Musée de l’Absinthe édition, Auvers-sur-Oise, 2001).

Il vous explique le mouvement anti-absinthe qui mena à son interdiction en France en 1915.

 

L’interdiction de l’absinthe

La lutte contre l’absinthe s’organise. En effet, la consommation ne cesse de croître (notamment chez les artistes) et la fée verte devient le symbole de l’alcoolisme. Les ligues de moralité deviennent des adversaires acharnés de l’absinthe. Elles y voient le signe de la criminalité, de la tuberculose, de la violence conjugale, de la folie (qui serait causé par un taux de thuyone « trop élevé » dans l’absinthe) et de la baisse de la natalité. Ces ligues sont soutenues par le marché viticole qui voit en l’absinthe un dangereux adversaire.
Ainsi, en 1914, la guerre est déclarée et la boisson, autrefois nationale, interdite par le gouvernement.

3 objectifs à retenir :

  • Freiner l’alcoolisme
  • Se débarrasser de la contrebande
  • Relancer la consommation de vin

Unbenannt22

Mais d’autres pays interdisent l’absinthe avant 1914, la Belgique et le Brésil en 1906, la Hollande (1908), la Suisse (1910), les Etats-Unis et le Canada (1912) et l’Italie en 1913. En France, le 16 mars 1915, la fabrication, la vente en gros et au détail et la circulation de l’absinthe et des liqueurs similaires sont interdites.

Unbenannt33

L’absinthe, victime de son succès.

Toutes les absinthes fabriquées dans les années 1900 ne sont pas sans danger. On a vu que l’on pouvait recenser plus de 1000 absinthes différentes !! Certaines sont donc de très bonne qualité et proviennent de maisons respectables mais d’autres peuvent être de qualité douteuse.
Depuis 1872, l’absinthe s’est fortement développée et a subi des impôts et surtaxes élevés, jusqu’en 1906. En 1895, l’absinthe est surtaxée de 70 francs par rapport aux autres alcools, dont le niveau est entre 30 et 40 francs. En 1906, une nouvelle loi impose tous les apéritifs.

Ces taxes élevées amènent certains distillateurs à utiliser des méthodes peu coûteuses pour réaliser davantage de profits. Ainsi, on pouvait retrouver sur le marché des absinthes fabriquées avec de l’alcool méthylique, toxique pour l’homme.
Celles-ci ont pesé lourd en faveur de la lutte antialcoolisme.

Contre l’absinthe, la lutte antialcoolisme

En 1906, une pétition est lancée par la Ligue Nationale Contre l’Alcoolisme pour inciter le gouvernement à interdire l’absinthe. Elle recueille 400 000 signatures :

Attendu que l’absinthe rend fou et criminel, qu’elle provoque l’épilepsie et la tuberculose et qu’elle tue chaque année des milliers de Français ;
Attendu qu’elle fait de l’homme une bête féroce, de la femme une martyre, de l’enfant un dégénéré, qu’elle désorganise et ruine la famille et menace ainsi l’avenir du pays,
Attendu que des mesures de défense spéciales s’imposent impérieusement à la France, qui boit à elle seule plus d’absinthe que le reste du monde.
Invitent le Parlement à voter la proposition la loi suivante…

Les médecins et les politiques, face à l’alcoolisme, s’inquiètent de la qualité de la race (dégénérescence) et de l’avenir de la famille, base de toute société. Le gouvernement lance alors ce qu’on appelle aujourd’hui une campagne de communication nationale (par ex : le tabac), pour sensibiliser l’opinion publique. Pour cela, le gouvernement utilise des affiches, des tracts, des actions pour les ouvriers et les écoliers et même des films moralisateurs projetés au cinéma !

Bien entendu, la campagne est soutenue par le lobby viticole qui voit en elle la fin potentielle de son rival sur le marché français.

La révolte du puissant lobby viticole face à l’absinthe

Du fait de sa popularité, l’absinthe coûte moins chère que le vin. De plus, les vignes ont subi une épidémie en 1870 et le vignoble français a dû être replanté totalement. En 1907, la production atteint cependant des niveaux records et le marché est complètement saturé. Ceci mène à une sévère mévente qui plonge à nouveau le secteur de la viticulture tout entier dans la crise.
Pour résister sur le marché face à l’absinthe, ils commencent alors une campagne contre les produits « contre nature » visant implicitement l’absinthe.

Le 8 juin 1907, des milliers de viticulteurs se regroupent au Trocadéro pour manifester. Un mot d’ordre : Tous pour le vin, conte l’absinthe.

J’espère grandement que vous avez apprécié lire ce 4ème chapitre de l’histoire de l’absinthe. Dans 2 semaines, nous vous ferons parvenir le dernier chapitre sur l’histoire de l’absinthe via notre newsletter. Je vous invite à vous y abonner si vous souhaitez être parmi les premiers à le lire !

Tous les précédents chapitres de l’histoire de l’absinthe, et non l' »absynthe » sont sur ce blog.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *