Les origines des cuillères à absinthe

J’ai pensé que vous trouveriez intéressant de lire un petit chapitre sur ce que les buveurs d’absinthe du 19ème siècle utilisaient comme ustensile avant l’arrivée des cuillères percées connues de tous, mais aussi pourquoi et quand ces cuillères dédiées au rituel de l’absinthe sont apparues dans le paysage des bistrots de La Belle Époque.

L’apéritif absinthe était déjà consommé depuis des décennies lorsque les cuillères à absinthe percées sont arrivées vers 1875-1880. Qu’utilisaient les absintheurs de 1840 ou 1850 dans ce cas ?
La réponse apparait clairement dans ce dessin humoristique tiré du livre de Marie-Claude Delahaye « L’Absinthe – Ses dessinateurs de presse »:

Avant 1875-1880, l’absinthe était consommée avec des cuillères à longs manches, aussi appelées « cuillères à mazagran ». Il n’y avait pas réellement de rituel de l’absinthe tel que nous le connaissons avec l’utilisation des cuillères percées, l’eau était – la plupart du temps – versée doucement dans le verre d’absinthe puis le sucre était directement ajouté et mélangé au breuvage à l’aide d’une longue cuillère. Dans d’autres cas le sucre était posé sur la cuillère avant que l’eau ne soit versée.
Voici un catalogue du 19ème montrant une « cuiller à absinthe » de 18 centimètres :

Les cuillères percées sont apparues à une époque où l’absinthe était devenue très à la mode – aussi bien chez les hommes que chez les femmes – et où les orfèvres ont dû se creuser la tête pour transformer l’heure verte en quelque chose de plus divertissant.

Nos amis du Musée Virtuel de l’Absinthe proposent désormais ces cuillères longues, un objet indispensable que tout collectionneur sur l’absinthe se doit de posséder afin d’enrichir sa collection d’une pièce historique témoignant de l’époque où la Fée Verte était bue de cette façon :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *