brouille absinthe

Les 6 grandes catégories de cuillères à absinthe

Cuillère à absintheDans les articles « De 50 à 2150 mm : tour d’horizon des cuillères à absinthe » et dans « Les origines des cuillères à absinthe » nous avions déjà évoqué les origines des cuillères à absinthe, la manière de les utiliser, les familles auxquelles elles appartiennent ainsi que quelques chiffres clés, mais nous n’avions pas parlé des différents types de cuillères.

Dans le livre de David Nathan-Maister « The Absinthe Encyclopedia » et sur le site « Musée Virtuel de l’Absinthe », les cuillères à absinthe sont présentées en 6 catégories.

(more…)

Lire la suite

Absinthes.com vous raconte l’histoire de l’absinthe – Chapitre 1

Nous aimerions vous raconter l’histoire de l’absinthe. Antoine a pour cela, rédigé un texte sur les origines de l’absinthe et sur les principaux évènements marquants son histoire (d’après le livre de Marie-Claude Delahaye « l’Absinthe-Son Histoire, Musée de l’Absinthe édition, Auvers-sur-Oise, 2001). Grâce à cette série semi-mensuelle d’un chapitre, que vous recevrez à partir d’aujourd’hui par mail (pour cela inscrivez-vous à notre newsletter), vous en apprendrez toujours un peu plus sur l’absinthe et son histoire. Nous espérons que cette série saura éveiller votre intérêt et vous passionner, si ce n’est pas déjà le cas.

(more…)

Lire la suite

Pourquoi verser l’eau lentement ?

L_Absinthe-Ideale-197x705
Si les carafes, les brouilles absinthe et les fontaines à absinthe ont été inventés, c’est dans un but bien précis: pouvoir verser l’eau le plus lentement possible, idéalement au goutte à goutte, surtout au début, quand l’absinthe commence à se troubler. Deux raisons principales à cela :

1. Le changement de couleur, accompagné du trouble de l’absinthe en est rendu que plus joli.

2. Les multiples arômes contenu dans l’alcool d’absinthe se développent lentement, pour plus de complexité et d’intérêt. (La chimie nous permet de comprendre ce phénomène: Chaque huile essentielle précipitant à une dilution différente, l’eau versée lentement permet aux arômes de se développer un à un)

En tout état de cause, il s’agit essentiellement de “brouiller“ son absinthe sans la „noyer“ au fil d’un goutte-à-goutte aussi mesuré que la consommation du produit fini.

Marcel Pagnol, dans son roman « Le temps des secrets » (1960), illustre parfaitement ces propos : (more…)

Lire la suite